Symptômes hypothyroïdie: 10 symptômes +2 angles de rééquilibrage naturel

Symptômes hypothyroidie: 10 symptômes classiques

L’intentisé des symptomes de l’hypothyroidie peur varier d’une personne à l’autre. Environ 12% de la population sont touchés par des troubles thyroïdiens durant leur vie.

Qu’est-ce que l’hypothyroïdie?

La thyroïde est une petite glande, retrouvee au niveau du cou. En passant la main au niveau de votre pomme d’Adam et en déglutissant, vous ressentirez la thyroïde glissée sous vos doigts.

L’hypophyse est une autre petite glande mais située dans le cerveau. Son rôle est de sécréter une hormone appelée la thyréostimuline (TSH) qui agit sur la thyroïde, qui à son tour, sécrète des hormones.

Il peut y avoir 2 situations:

-une hypothyroïdie primaire: lorsque la TSH est libérée, elle agit sur la thyroïde qui ne sécrète pas suffisamment d’hormones.

-une hypothyroïdie secondaire: la TSH est libérée mais n’a aucun effet sur la thyroïde.

Comment reconnaitre l’hypothyroïdie?

  1. Une fatigue

C’est l’un des premiers symptômes.

Il s’explique par le fait que les hormones thyroïdiennes assurent la production de l’énergie: une baisse de la production d’hormones entraînera donc une baisse de l’énergie.

Par exemple, l’organisme des animaux en hibernation produit moins d’hormones thyroïdiennes: ce qui explique qu’ils dorment beaucoup.

Une étude chez 138 patients atteints d’hypothyroïdie a relevé une fatigue à tous les niveaux: physique, intellectuel et psychique.

Dans une autre étude, 50% des patients avec une hypothyroïdie étaient constamment fatigués tandis que 42% des patients avec une faible sécrétion d’hormones signalaient qu’ils dormaient beaucoup plus qu’auparavant.

Un sommeil plus long sans cause plausible peut être un symptôme de l’hypothyroïdie.

En résumé:

Les hormones thyroïdiennes jouent un rôle important pour l’énergie et le métabolisme. La fatigue peut être une conséquence de leur baisse.

  • Une prise de poids

Normalement, sous l’action des hormones thyroïdiennes, les aliments que vous mangez se dégradent en calories, qui se transforment à leur tour en énergie, assurant ainsi la croissance et l’activité de l’organisme. Dans l’hypothyroïdie, ce métabolisme change.

Le corps stocke les calories sous forme de graisses, au lieu de les transformer en énergie. Ce qui explique une soudaine prise de poids malgré une ration alimentaire habituelle.

Dans une étude, des patients avaient pris environ 15 à 30 livres (7 à 14 kg) de poids durant l’année suivant leur diagnostic.

Une prise de poids soudaine et inexpliquée (sans aucune cause psychique, alimentaire…) doit attirée votre attention.

En résumé:

Dans cette affection, le corps stocke plus de calories que la normale conduisant à une prise de poids.

  • Un froid

Lors d’une activité physique vous ressentez de la chaleur parce que les calories dans les muscles sont brûlées.

En cas d’hypothyroïdie, il y a baisse de la production de chaleur selon deux mécanismes:

-le métabolisme de base diminue, donc la production de chaleur diminue.

-les hormones ne sont plus actives sur la graisse brune. Elles agissent normalement sur une graisse spécialisée appelée graisse brune. Celle-ci joue un rôle dans la production de la chaleur surtout en zone tempérée.

Environ, 40% des patients atteints d’hypothyroïdie sont plus sensibles au froid que d’habitude.

Alors une plus grande sensibilité au froid que d’habitude durant ces derniers mois, peut être un symptôme d’hypothyroïdie.

En résumé:

La baisse des hormones thyroïdiennes diminue la production de chaleur normale de l’organisme.

  • Faiblesse et douleur musculaire et articulaire

Après une longue journée de travail, une période de stress intense ou encore de longues heures de réflexion sur un projet, vous pouvez vous sentir faible et épuisé. C’est normal.

Dans l’hypothyroïdie par contre, le faible taux d’hormones entraîne la décomposition des tissus musculaires pour donner de l’énergie à l’organisme d’où la faiblesse musculaire. Ce phénomène peut aussi causer des douleurs le plus souvent sous forme de crampe.

Trente quatre pour cents (34%) des personnes malades ressentent des crampes musculaires en dehors de toute activité physique.

Une étude sur 35 personnes atteintes d’hypothyroïdie a révélé que l’administration d’hormones thyroïdiennes de synthèse, spécialement la lévothyroxine, diminuait la sensation de courbature et améliorait la force musculaire, contrairement à celles qui ne recevaient aucun traitement.

Dans une autre étude, les personnes qui recevaient un substitut de la thyroïde, voyaient une amélioration de 25% de leur état physique.

Alors, une faiblesse musculaire ou une douleur subite sans aucune cause doit vous alerter.

En résumé:

L’hypothyroïdie agit sur votre métabolisme en causant une faiblesse musculaire et douloureuse.

  • Une perte de cheveux

Un faible taux d’hormones thyroïdiennes entraîne la perte de cheveux car les cellules de vos cheveux sont tout aussi conditionnées par ces hormones que les autres cellules de votre corps. Ces cellules se renouvellent rapidement sous l’action des hormones. En leur absence, vos cheveux ne poussent plus donc vous vous retrouvez avec une alopécie.

Environ 25% à 30% des patients qui ont constaté une perte de cheveux et sont allés consulter un spécialiste, se sont retrouvés avec une baisse d’hormones thyroïdiennes. Ce pourcentage est monté à 40% chez les sujets âgés (plus de 40 ans).

Une autre étude a démontré un épaississement des poils chez 10% des malades de l’hypothyroïdie.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une perte de cheveux surtout des troubles hormonaux. Consulter un médecin dès que vous constatez un problème.

En résumé:

Cette affection se traduit par une alopécie au niveau des cheveux.

  • Problèmes de peau

Les cellules de votre peau se renouvellement aussi rapidement que celles de vos cheveux.

Il y a différents couches au niveau de votre peau. L’hypothyroïdie se manifeste sous forme de peau sèche et squameuse au niveau de la couche la plus superficielle.

Dans une étude, chez 74% de patients, il a été noté des problèmes de peau, en particulier une peau sèche. Par contre, 50% de patients sans trouble thyroïdien, ont des problèmes de peau résultant de d’autres causes.

Des problèmes cutanés suite à des allergies (rhume de foins, utilisation de nouveaux produits) sont des symptômes plus spécifiques à la thyroïde.

L’hypothyroïdie peut être la conséquence d’une maladie auto-immune sous-jacente: se manifestant par une infiltration rouge de la peau: on parle de myxœdème (plus spécifique à la thyroïde qu’à d’autres causes d’affections cutanées).

En résumé:

Tout problème de la peau ne signifie pas automatiquement hypothyroïdie. Mais le myxœdème, lui est particulier.

  • Une dépression

On ne peut expliquer le rapport entre l’hypothyroïdie et la santé mentale mais la dépression est certainement causée par la diminution de l’énergie.

Environ 64% des femmes et 57% des hommes font de la dépression dans l’hypothyroïdie; et environ le même pourcentage fait de l’anxiété.

Une étude a démontré que la substitution des hormones thyroïdiennes chez des patients atteints d’une légère hypothyroïdie a allégé la dépression.

Dans une autre, il a été démontré une accentuation de la dépression associée à une baisse de satisfaction de la libido chez des jeunes femmes atteintes d’hypothyroïdie légère.

Le changement hormonal en post-partum peut être un facteur d’hypothyroïdie, et même contribuer à une dépression.

Peu importe la cause de la dépression, l’aide d’un médecin ou un spécialiste est toujours la bienvenue.

Résumé

L’anxiété ou la dépression peut être un signe d’hypothyroïdie. Mais, elles s’améliorent avec un remplacement d’hormones.

  • La concentration et la mémoire

Plusieurs patients malades présentent des troubles de la mémoire et de la concentration avec une manifestation différente. Dans une étude concernant l’hypothyroïdie, 22% de personnes ont affirmé avoir des problèmes pour calculer tous les jours, 36% affirment penser plus lentement et 39% ont une mauvaise mémoire. Dans une autre étude sur 14 personnes (hommes et femmes), en l’absence de traitement, ne se souviennent plus des signes verbaux. Mais ces troubles de mémoire s’améliorent avec les traitements. Des troubles de mémoire et de concentration d’apparition soudaine et grave peuvent témoigner d’une hypothyroïdie.

Résumé:

Les troubles de mémoire et de concentration font partie de l’hypothyroïdie. Elles peuvent aggraver certains types de mémoire.

  • Constipation

Selon une étude, la constipation affecte plus les personnes atteintes d’hypothyroïdie que celles sans troubles thyroïdiens (17% contre 10%).

Dans une autre étude, 20% des patients atteints d’hypothyroïdie ont déclaré avoir vu s’aggraver leur constipation.

La constipation fait partie des symptômes de cette maladie, mais elle est rarement isolée.

Si elle n’est pas grave, vous pouvez utiliser des laxatifs naturels.

En cas d’aggravation (maux de ventre, constipation de plusieurs jours…), veuillez consulter un médecin.

Résumé:

La constipation n’est pas un signe pathognomique de trouble thyroïdien. Mais associée ceux cités plus haut, elle peut être témoin d’une hypothyroïdie.

  1. Règles irrégulières

Selon une étude, 40% des femmes malades ont une dysménorrhée (irrégularité des règles) ou une hyperménorrhée (saignements menstruels abondants) durant la dernière année contre 26% des femmes qui ne présentent aucun trouble thyroïdien.

Une autre étude a montré que 30% des femmes avec une hypothyroïdie présentaient des dysménorrhées bien avant leur diagnostic.

La thyroïde agit, aussi bien sur les hormones qui régulent le cycle menstruel, que sur les organes internes de reproduction (ovaires et utérus).

Devant des règles abondantes ou irrégulières, il est plus juste de consulter un spécialiste car il existe plusieurs causes.

Résumé:

L’hypothyroïdie ou d’autres maladies peuvent causer des troubles du cycle menstruel chez la femme.

En conclusion:

Fatigue, froid, altération du cycle menstruel chez la femme, troubles mentaux, constipation…sont des signes témoignant d’une hypothyroïdie. Cependant, l’hypothyroïdie partage ces symptômes avec plusieurs autres affections.

Ne paniquez pas si vous présentez ces signes, si vous en êtes atteints, il existe des traitements.